16 février 2014

Oeuf cocotte ~ au micro-ondes !

Coucou !

Aujourd'hui je vous propose une recette super rapide, facile, délicieuse et en solo. Bref, une recette qui a tout pour elle, à part peut-être qu'elle manque un peu de légumes. Voilà donc des oeufs cocotte, au micro-ondes qui plus est !

Ingrédients

1 oeuf

10cl de crème fraîche

1 tranche de jambon

Du gruyère râpé

Du paprika et du poivre

Des mouillettes de pain ou de pain de mie

DSCN0676

Préparation

Versez la moitié de la crème fraîche dans un récipient passant au micro-ondes.

Cassez l'oeuf par-dessus, percez bien le jaune.

Saupoudrez de lanières de jambon, recouvrez de crème fraîche.
Saupoudrez de gruyère râpé.

Mettez au micro-ondes 1 minute à puissance maximale (un peu moins si vous voulez que l'oeuf soit bien coulant).

Saupoudrez de poivre et de paprika, dégustez avec les mouillettes. N'hésitez pas à accompagner d'une salade verte.

Posté par cookingpraline à 14:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


15 février 2014

Ecriture #3

Texte inspiré d'un jeu littéraire ici. Note : Le but ici n'est pas d'obtenir un texte réaliste ; je n'ai qu'à peine corrigé les erreurs syntaxiques...

 

Un vieux pommier tendait ses branches par-dessus la pelouse délaissée. Seul, un des fruits de l'amour était suspendu à l'extrémité de la branche la plus haute. La nuit tombait sur la chaumière. A travers l'une des fenêtres  encrassées, on pouvait distinguer une prise électrique pendant au mur, sortie de son emplacement.La passion que Martin éprouvait, cet amour d'une vitesse immensurable, deviendrait-il enfoui sous cette tonne de vide ? Les nuages ne cessaient d'envahir le ciel depuis quelques heures. Il les regardait, même si son champ de vision était largement obstrué par la poêle à frire qui traînait dans l'évier. Cette rose qu'on lui avait offert, symbolisait la fin de cette passion tant éprouvée. Une fleur tellement magnifique, qu'on aurait pu la modéliser via un logiciel spécialisé. Regardez ses souliers roses, avec leur petit noeud de satin... Avec eux, il a traversé les océans... Il éprouvait un amour sans raison pour les mers, et l'écume des vagues. Tous ses collègues marins étaient militants pour le Comité des Souliers à noeud. Même l'idiote du marché en faisait partie ; et elle aussi, ses chaussures étaient serties de noeuds élégants.

Posté par cookingpraline à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2014

Photoshop #2

Petit délire autour d'Avatar.

20130516_204415

Posté par cookingpraline à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 février 2014

Les repas du Dimanche soir #5

Pom, pom, pom.

Revoilà un des repas du Dimanche soir les amis !

Aujourd'hui, voilà des photos de ce que mes amis ont cuisiné, c'était un délice et on s'est régalés...

DSCN0659

DSCN0661

Posté par cookingpraline à 11:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 février 2014

Photoshop #1

DSCN05h62

 

Inspiration apocalyptique lors d'une balade sur les berges du Rhône à Lyon

Posté par cookingpraline à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05 février 2014

Lentilles aux saucisses

Coucou !

Voilà une recette traditionnelle que je vous propose aujourd'hui : des lentilles aux saucisses. Quel régal pour un soir d'hiver quand on est 2 ou 3 affamés !

DSCN0650

Ingrédients

2 saucisses de Montbéliard

250g de lentilles vertes

1L d'eau

2 oignons

4 carottes

2 bouillons-cube

DSCN0646

Préparation

Commencez par éplucher puis couper les carottes en rondelles, faites de même avec les oignons.

Versez un peu d'huile dans une casserole ou une marmite, quand elle est chaude versez les oignons, les carottes et émiettez les bouillons-cube.

Pendant que les légumes dorent tranquillement, coupez les saucisses en grosses rondelles, pesez vos lentilles et préparer le litre d'eau si ce n'est pas déjà fait.

Quand les oignons sont cuits, versez les lentilles et l'eau et les saucisses.

Laissez cuire une quarantaine de minutes à feu moyen jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et les lentilles cuites.

Poivrez.

Posté par cookingpraline à 13:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2014

My 365 #1

Salut !

Comme je vous en avais parlé il y a peu, j'ai décidé d'ouvrir le blog aux autres arts !

Voilà donc un nouveau projet que j'entame en ce début d'année, un projet autour de la photo que vous connaissez peut-être et qui s'appelle "My 365".

Le principe est simple : prendre une photo par jour, pendant 365 jours. Je ne sais pas encore si je vais réussir, je ne suis qu'une novice de la photographie.

Je ne publierai pas cet article tous les jours sur le blog, mais je ne m'interdis pas de mettre plusieurs photos par article, correspondant à plusieurs jours.

Voici les premières :

1DSCN0645

Jour 1 :  Robe.

2DSCN0654

Jour 2 : Christmas Memories #1

3DSCN0657

Jour 3 : Christmas Memories #2

4DSCN0662

 Jour 4 : Christmas Memories #3

5DSCN0665

Jour 5 : Christmas Memories #4

6DSCN0667

 

Jour 6 : Christmas Memories #5

7DSCN0675

Jour 7 : Christmas Memories #6

Posté par cookingpraline à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

01 février 2014

Stop Motion d'un cake salé

Ca y est, j'ai enfin réussi à résoudre le problème de ma vidéo en Stop Motion d'un cake salé plein de couleurs aux saveurs du sud : pesto, tomates séchées, olives...

Voilà l'URL pour vous faire plaisir : ici

 ou là :

 

Attention, ne rajoutez pas de sel (voire même diminuez les proportions de garniture, car le cake est très garni mais ses ingrédients très salés).

Posté par cookingpraline à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 janvier 2014

Ecriture #2

Texte inspiré du tableau "Water Lily Pond" de Monet

Dans ce jardin luxuriant, Thomas et Marie-Jeanne avançaient main dans la main en continuant leur conversation.

-        Comprenez-vous, mon bon ami ? Je ne conçois pas un seul instant qu’il soit possible de faire fonctionner cette machine, si tant est qu’on puisse la nommer comme telle…

-        Mais, mon amie, ne voyez-vous donc point les engrenages dissimulés sous cette coque de noyer ? Regardez de plus près, je vous en prie : l’astucieux inventeur de ce voilier en bois a conçu cet objet comme une maquette, faite non pas pour trôner sur l’étagère de votre salon, mais bien pour naviguer.

-        J’espère que vous n’allez pas tenter de la mettre à l’eau, et risquer ainsi de perdre la précieuse œuvre de feu mon grand-père ! Au passage, où m’emmenez-vous ? Nous ne suivons plus le chemin depuis un bon moment déjà.

-        Ne vous inquiétez point, Marie-Jeanne. Nous sommes presque arrivés ; et pourquoi diantre pensez-vous que feu votre grand-père conservait cet objet de bois ? Je suis persuadé qu’il a déjà navigué ! Mais, regardez : nous voilà devant cet endroit magnifique.

Water Lily Pond, Monet

Devant les deux amis s’étendait un étang dont la surface était couverte de nénuphars en fleurs. Un petit pont de bois gris surplombait la gigantesque flaque d’eau. Etonnée, Marie-Jeanne ne put s’empêcher de jeter un regard admiratif à celui qui serait bientôt son époux, que ce dernier fit mine d’ignorer. Les roseaux jaillissaient de toute part, les nénuphars dessinaient d’autres fleurs plus grandes encore, et l’eau verte dessinait les berges de l’étang.

-        C’est étrange, je ne connaissais point cet endroit. Et pourtant, j’ai vécu près d’ici et je jouais sans cesse dans cette forêt petite ! Comment avez-vous découvert ce secret ?

-        Marie-Jeanne, nous ne nous connaissons pas si bien que cela. Vous ne le saviez pas, mais j’ai moi aussi eu l’occasion de parcourir de fond en comble cet endroit. Venez, je vais vous montrer pourquoi je pense que ce bateau est capable de naviguer.

Thomas reprit sa fiancée par la main et tous deux se dirigèrent vers une des berges de l’étang. Il saisit le voilier de bois, remonta une petite clé que Marie-Jeanne n’avait pas remarquée, et déposa le bateau sur l’eau. Celui-ci, au plus grand étonnement de la demoiselle, fila droit devant lui, évitant comme par magie les nénuphars qui se dressaient sur son chemin. Thomas sourit, puis regarda Marie-Jeanne.

-        Ma bonne amie, regardez. Je vous ai emmené ici, mais ce n’était pas uniquement pour que vous puissiez constater à quel point feu votre grand-père était intelligent. Je voulais simplement vous montrer que même si nous ne nous connaissions pas encore très bien, j’aimerais que notre mariage fasse que nous soyons capables de regarder, ensemble, dans la même direction. Car cela est pour moi le signe de l’avenir, guidé par l’amour que nous portons chacun à l’autre.

Posté par cookingpraline à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 janvier 2014

Les repas du dimanche soir #4

Salut les lecteurs !

Voilà un bon bout de temps que je n'avais pas publié une recette des "Repas du dimanche soir" ; j'ai quelques excuses (fêtes de fin d'année, vacances, tout ça tout ça) mais j'espère que ce que je vais vous proposer aujourd'hui vous plaira.

J'ai cuisiné une recette de ma Môman, une recette familiale made in La Réunion que je n'avais encore jamais cuisinée : un rougail saucisses. Les secrets de famille bien notés sur une feuille, j'ai acheté tous mes ingrédients et c'était parti !

DSCN0618

Ici, vous voyez un rougail tomates, ça se mange avec le riz et le rougail saucisses !

Juste en dessous, ma casserole de rougail saucisses ! Le boulet en période de partiels que je suis voulait vous donner la recette, mais c'est tellement le bazar dans mes révisions que je suis incapable de la retrouver ! Promis, si je remets la main dessus, j'édite cet article !

 rougai

Posté par cookingpraline à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]