Salut les amis !

Aujourd'hui, un classique encore trop méconnu (ou alors pas connu par mes zamis), particulièrement économique et que j'adore réaliser pour le goûter !

En effet, il m'est arrivé parfois (souvent OK, je récupère parfois mon pain au resto U plutôt que de le jeter) de me retrouver avec du pain rassis sur les bras. Résultat, pour éviter de gaspiller, je me dois de trouver des recettes pour le récupérer. Entre les puddings, les croutons (miam la soupe et la salade !) ou encore ceux pour la fondue savoyarde (j'en parlerais un autre jour promis, j'espère en introduisant une mini-rubrique surprise d'ailleurs), eh bien je vous propose...le paiperdu.

C'est l'un des goûters de mon enfance si lointaine (si si, j'exagère hein ;) ) que j'ai voulu faire cet après-midi.

Du coup, comme Chéri était à la maison avant de partir en cours (cherchez pas la logique de nos horaires, y en a pas :) ), nous nous sommes répartis le travail : il prépare et je gère la cuisson. A noter que si vous avez un p'tit bout d'chou, vous pouvez faire pareil avec lui d'ailleurs ! :) (je suis aussi en mode smileys, cet aprèm'...).

image (2)

Ingrédients

Du pain rassis, plein plein beaucoup (ou de la brioche, mmmh !!)

30cl de lait

2 oeufs

Du sucre en poudre

De la cannelle

Une noisette de beurre

Préparation

while(quantitéDePain != 0){

Chéri trempe successivement les morceaux de pain dans un bol de lait, puis dans le bol avec les oeufs battus. Pendant ce temps, je fais fondre le beurre à la poêle, avant que Chéri y jette place délicatement les bouts de pain. Je saupoudre d'une cuillère à café de sucre et un trait de cannelle, j'attends que ça dore puis je retourne les morceaux de pain. Je resaupoudre, j'attends que la deuxième face dore, et je place dans une assiette ;

} // Pour les néophytes de Java et autres, en gros on recommence jusqu'à ce que la quantité de pain soit nulle. :)

image

Et hop ! On déguste. On peut rajouter du sucre, de la confiture, ou encore de la pâte à tartiner, mais personnellement je préfère laisser tel quel.